BIOGRAPHIE

La photographie entre dans la vie d’Antoine Schneck lorsqu’à l’âge de 12 ans il découvre dans un placard un vieil appareil kodak. Une vocation est née et ses héros s’appellent dès lors Henri Cartier-Bresson, William Klein, Richard Avedon ou Marc Riboud.

Antoine Schneck va étudier à l’école de cinéma Louis Lumière.

 

C’est seulement à 30 ans qu’ Antoine Schneck se consacre pleinement et définitivement à la photographie. Dès le départ le portrait se révèle comme son sujet de prédilection.

Antoine Schneck travaille à la chambre photographique avant d’adopter le numérique dont il apprécie l’extrême qualité et la définition parfaite.

Son œuvre se développe dès lors par séries, au fil des voyages, des envies, des projets, toujours sous le signe de la rencontre. Antoine Schneck adopte à chaque fois la même démarche. Loin de tout exotisme, son but est d’approcher un visage de la manière la plus directe. Ses modèles, volontaires et consentants, sont invités à prendre place dans une tente de tissu blanc qui diffuse la lumière uniformément. Assis sur une chaise dans ce décor totalement neutre, le sujet se détache sur un fond noir tandis qu’Antoine Schneck, invisible, opère de l’extérieur, un trou dans le tissu laissant passer l’objectif de son appareil. 

 

Proche de celui des photographes ambulants, le dispositif d’Antoine Schneck est cependant bien différent puisque le modèle se retrouve seul, isolé de tout contexte, sans interaction avec l’extérieur ni même avec le photographe. Le but de cette neutralité totale est d’obtenir du personnage une détente extrême, un état d’abandon où il ne s’agit plus de poser, ni de composer de soi-même une image. Patiemment, Antoine Schneck attend et parvient ainsi à capter cet instant fugace où le visage au repos s’offre, se donne pour lui-même.

Semblables à des paysages traversés de lignes, de ridules et habités par l’éclat d’un regard, ces visages, intenses et tous différents, portent la trace d’une histoire, d’un parcours individuel. Flottant sur fond noir, détachés de leur corps, le plus souvent sans accessoire, ces visages du bout du monde ont la force brute, expressive du masque avec en plus  la dimension du vivant, de l’humain.

 

 

EXPOSITION

2020

- "Le Passeur", Galerie Berthet-Aittouarès, Paris

2019

- "Antoine Schneck dans tous ses états. Les femmes, les hommes, les arbres, les voyages", Galerie Berthet-Aittouarès, Paris

2018

- "Du rêve à la réalité, au cœur des montagnes Miao", Couleurs de Chine, DS World, Paris.

​- "Du masque à l'âme", La Confluence, Betton.

​-  "Soldats inconnus", centenaire de l'armistice de la seconde guerre mondiale, Arc de Triomphe, Paris. (fin de l'exposition)

2017 

- "Les beautés singulières" 18 mai - 24 juin, galerie Berthet-Aittouarès, Paris

- "Du masque à l'âme" du 30 juin au 3 septembre 2017, Le Kiosque, Vannes
- "Autophoto" du 20 avril 2017 au 24 septembre 2017, Fondation Cartier pour l'Art Contemporain, Paris
- Art Paris Art Fair, Africa Guest of Honor

 

2015

- "Du Burkina Faso à l'Ethiopie et autres  rencontres", Galerie Berthet-Aittouarès" 

- Antoine Schneck", Le Carmel, Tarbes

 

2014

- "Le Musée Hermès", installation photographique, Maison Hermès, Shanghaï.

 ​-  "Soldats inconnus", centenaire de l'armistice de la seconde guerre mondiale, Arc de Triomphe, Paris. (Durée de l'exposition : 4 ans)

 

2013

- "Les Gisants", Monastère royal de Brou, Bourg-en-Bresse.

 

2012

- "Tsiganes en Roumanie", Fondation SAM, Paris. 

- « Vendeurs de poules burkinabés, Gisants, Scaphandre et autres figures...", Galere Berthet-Aittouarès, Paris.

2011

- "Leur chien", galerie des illustres, Château de Beauregard, Loir-et-Cher.

- Exposition à l'orangerie du Luxembourg.

 

2010

- "Antoine Schneck", Galerie Berthet-Aittouarès.

- « Leur chien », Musée de la Chasse et de la Nature, Paris.
 

2010

- "Les Gisants de Saint-Denis", Château royal de la Cité de Carcassonne.

- "Les Gisants", Basilique cathédrale de Saint-Denis.

 

2009

- "Leur chien", Musée de la chasse et de la Nature, Paris.

2008

- Antoine Schneck, Portraits d’Afrique, Parcours des Mondes, Galerie Berthet-Aittouarès, Paris.

 

2007

- "Du masque à l'âme", Antoine Schneck et arts d'Afrique noire, Montmorillon.

 

2003

- "Formule 1", Installation dans l’usine Ferrari, Marinello, Italie.

 

2002

- Portrait de Placido Domingo, Façade de l’Opéra de Washington, Etats-Unis.
 

2001

- "Les Mariannes d’aujourd’hui", Installation sur le façade de l’Assemblée

Nationale, Paris.

- "Tsiganes en Roumanie", Le Printemps-Haussmann, Paris.

- "Antoine Schneck, Photographies", Centres culturels français de Bucarest, Lasi, Timisoara (Roumanie), Kiev (Ukraine), Chisinau (Moldavie).

EDITION

 

Antoine Schneck, Du masque à l’âme

Préface de Pierre Wat et Jérôme Clément
Ed. Galerie Berthet-Aittouarès, Paris, 2015
94 pages,  illustrations couleurs

Dimensions: 24 x 28,5 cm
N° ISBN: 978-2-9529757-7-3
Prix de vente: 30 €

Please reload

VIDEO

 
ANTOINE SCHNECK  - INTERVIEW SUR RFI 2019
ANTOINE SCHNECK - LEUR CHIEN, 2019
ANTOINE SCHNECK - MAHADAGHA, 2015
NOIR C'EST NOIR - ANTOINE SCHNECK
 

PRESSE

2018-2019
DS WORLD
  • ICONE psg

14-29, rue de Seine, 75006 Paris
contact@galerie-ba.com
+ 33 (0) 1 43 26 53 09

 ©Galerie Berthet-Aittouarès