JOHN CRAVEN

BIOGRAPHIE

 

Une personnalité complexe, à propos duquel François Nourissier écrira: « …c’est un homme difficile à découper en tranches. Tout se tient, tout va ensemble et forme un bloc… un oeil du XXème siècle ».

 

John Craven, de son vrai nom Louis Conte, naît à Digne dans les Alpes de Haute Provence, le 10 septembre 1912 et meurt à Paris en 1981.


1930, New-York il rejoint son frère qui travaille comme cameraman dans les studios cinématographiques.


Il publie ses premiers clichés dans le magazine Movies Makers. Puis il étend ses activités dans le domaine littéraire en prenant la direction de la Revue de la Pensée Française. En 1939, retour en France, il entre dans la résistance sous le pseudonyme de John Craven.


En 1950, il ouvre une galerie d’art au 5 rue des Beaux-Arts. Y sont présentés de jeunes peintres abstraits comme Hartung, Poliakoff, Wols…


Son activité photographique est féconde. Il réalise de nombreux portraits d’artistes et signe la plus forte image de Jean Dubuffet. Il fréquente assidûment le milieu encore très discret des clubs de photographes et en particulier le club des 30 x 40 créé par Roger Doloy
1952, il travaille sur un cycle photographique sur le monde de l’industrie du pétrole En 1956 exposition Le fantastique monde du pétrole, avec une préface de Jean Giono.
En 1958, signe l’affiche du Charbonnage de France qui remporte un grand succès.


1963, tour photographique des Etats Unis sur les oubliés du plan Marshall. A son retour, il publie aux éditions Hachette, un ouvrage intitulé 200 Millions d’Américains dont le succès lui vaut le prix Nadar, le Lion d’Or de Venise ainsi que le prix Lénine de Moscou. Le livre est interdit aux Etats Unis.


1969 Il prend la direction du Festival d’Avignon, il innove en présentant 500 photographies de neuf artistes dont Boubat, Dieuzaide, Doisneau et Lartigue… projetées au le mur.


Celui qui déclarait : « il ne s’agit pas de défendre le passé, il faut être amoureux du présent et audacieux du futur » quitte la scène, terrassé par une crise cardiaque le 26 décembre 1981.

 

EXPOSITION

2008

- Un œil du XXe siècle, Montmorillon.

2005

- John Craven La beauté terrible, Galerie Berthet-Aittouares.

2002

- 200 Millions d’Americans ou l’Amérique des années 60, Galerie Berthet-Aittouares. 

1984

- Un œil du XXe siècle, Auxerre et à l'Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe. 

1969 

- L'œil écoute, Festival d'Avignon, Palais des Papes. 

 

EDITION

John Craven, La beauté terrible

Préface de François Nourissier
Ed. Galerie Berthet-Aittouarès, Paris, 2005
48 pages reliées, 35 illustrations en noir et blanc

Dimensions : 22 x 22 cm
N° ISBN 2-95-14-51-3-5-0
Prix de vente: 25 €

John Craven, 200 millions d’américains ou l’Amérique des années 60

Texte en français et traduit en anglais d’Edmonde Charles Roux et Iliana Kasarska
Ed. Galerie Berthet-Aittouarès, Paris, 2002
48 pages, reliées, 35 illustrations en noir et blanc

Dimensions : 22 x 22 cm
N° ISBN 2-9509113-6-6
Prix de vente: 25 €

Please reload

  • ICONE psg

14-29, rue de Seine, 75006 Paris
contact@galerie-ba.com
+ 33 (0) 1 43 26 53 09

 ©Galerie Berthet-Aittouarès