top of page
Mai 2024, n°836

DANIEL PONTOREAU, SCULPTEUR DE TERRES

Galerie Berthet-Aittouarès

Daniel Pontoreau, Pierre en suspens, 2020, terre cuite, feldspath,

115 x 85 x 35 cm, courtesy Galerie Berthet-Aittouarès.

Dans l'univers de Daniel Pontoreau, les pierres sont reines. Elles se répondent les unes aux autres.

Pierres étoilées ou scarifiées, gangues accueillantes comme des nids, stèles, totems, hauts socles telles des bornes de chemin tombées du ciel, respirant encore les terres teintées de rose, gris tendre, bruns savoureux et orangés du désert.

Ces nouvelles venues de planètes non identifiées arrivent souvent nappées de glaçures blanches comme du sucre candi. On sent la chaleur, la cuisson.

 

La géologie imaginaire de Pontoreau est celle d'un grand sculpteur car elle est heureuse, émouvante, apaisante.

Le déséquilibre y est audacieux, mais harmonieux.

Les formes sont sensuelles. La terre y est mère.

Les Paysages présentés sur les murs peuvent commencer à 3 000 €, tandis que les grandes sculptures vont jusqu'à 40 000 €. 

DANIEL PONTOREAU, du 24 mai au 29 juin 2024

Galerie Berthet-Aittouarès, 14-29 rue de Seine, 75006 Paris.

Elisabeth Vedrenne

bottom of page