Jean Pierre Schneider

Prolongement jusqu'au 18 mars 2017
 

10 ans de complicité

exposition de peintures  de 2006 à 2016
14 rue de Seine, 75006, Paris

Dossier de presse


Dès notre rencontre avec Jean Pierre Schneider nous avons aimé
Les thèmes de ses peintures, issus de réflexions poétiques ou philosophiques de Jean Genet, Serge Dagerman, Marguerite Yourcenar ou Bernard Chambaz.
Ces thèmes arrivent par tuilage, par le besoin d’une forme, d’un espace et prennent alors un nom à postériori , ainsi :
Funambules : « plus rien ne te rattachant au sol, tu pourras danser sans tomber » (Genet)Planches courbes : « personne ne peut exiger de la mer qu’elle porte tous les bateaux » (Dagerman)
Les Jattes : « Enfin il trouva le creux qu’il cherchait » (Yourcenar )
Une œuvre autobiographique qui donne une part aux accidents de la vie.
Emouvante et sans tricherie.
Les suites qui se succèdent: de Icare à la Pietà, des Funambule aux Planches Courbes, des Pierres Noires aux Grandes Terres, pour aboutir aux Vedute, espaces de méditation, ses œuvres les plus récentes.
Il dit : « je suis sensible à la surface, autrement dit à la peau »La matière est en couches mates, onctueuses, s’offrant à un trait incisif.
On peut y reconnaître l’influence d’une très ancienne collaboration avec Tal-Coat.

 

 


 

 


 

 

 

 

 

 

Please reload

14-29, rue de Seine, 75006 Paris
contact@galerie-ba.com
+ 33 (0) 1 43 26 53 09

 ©Galerie Berthet-Aittouarès

  • ICONE psg