Bertrand Hugues, Photographies

11 juin – 11 juillet 2015

 

L’artiste dédicacera son dernier livre samedi 13 juin dès 15h

Télécharger le dossier de presse
 

Petites histoires naturelles de Bertrand Hugues Bertrand Hugues travaille avec une chambre photographique, choix évidemment délibéré car dans cette technique aucun réglage n’est automatique. Tout se construit manuellement, l’architecture de l’appareil autorise des mouvements de bascule et de décentrement qui permettent un travail sur la perspective et la mise au point. L’équilibre ou la dissonance entre le clair et l’obscur, l’agrandissement, la profondeur de champ ont chacun un réglage particulier favorisé par le grand format de la chambre. Contrairement à la photographie majoritairement utilisée aujourd’hui, aucun choix n’en entraine un autre en dehors de la décision de l’opérateur. Enfin la prise de vue sera unique, ce qui n’est pas innocent dans le processus qui la précède. La mise en espace des différents éléments de la composition demande à l’artiste un long travail de réflexion, de patience et de coordination, l’alchimie secrète de la création dont le résultat ne se révélera qu’au tirage, exclut la précipitation. Même satisfait de cette image vue dans l’objectif, Bertrand Hugues se laisse le temps de pouvoir y revenir. Il diffère le moment du passage à l’acte, jusqu’à ce qu’il ressente le plein accord avec son désir.

Sabine Puget, mars 2015

D’un simple brin d’herbe, d’une feuille tombée de l’arbre, l’enfant que nous avons été savait tirer un monde magique, avec des routes de traverse, des petites montagnes dentelées, des ravins aux yeux d’ombres et, lorsqu’une goutte d’eau par bonheur s’y était attardée, un lac bien rond ou une mer qui le faisait voyager longtemps assis au milieu du verger. Ce monde-là, nous l’avons oublié au fond de nos prunelles pressées, carrées, éparses. Et voici qu’un autre enfant soudain nous y réintroduit. C’est un artiste. Il a doublé son œil d’une chambre photographique pour mieux retrouver le chemin perdu, ouvrir de nouveaux espaces et nous emmener avec lui dans cette traversée. Afin que, une fois oublié le brin d’herbe ou la feuille, nous accédions, par-delà l’objet, à ce monde féerique.
En rendant visibles la transparence et le jeu filé des mouvements ; sensible et irisé comme une soie le noir et le blanc des tirages ; vivant ce qui était mort et présent l’absence même du verger, Bertrand Hugues nous donne à voir plus loin que nos yeux, et c’est merveille.

Guy Goffette

 

 

Page de l'Artiste

Please reload

14-29, rue de Seine, 75006 Paris
contact@galerie-ba.com
+ 33 (0) 1 43 26 53 09

 ©Galerie Berthet-Aittouarès

  • ICONE psg